This post is also available in: English (Anglais)

Exposition double « Dark Land Project » « Hippies 69 Project »

Invité d’honneur par le Photo Club Haubourdinois, je présenterai plusieurs séries réalisées en 2017-2018 pour deux projets aux thématiques très différentes : un hommage aux années « Power-Flower » du mouvement hippies des années 70 et une série photographique écrite à partir d’un choix de textes et poèmes dans la mouvance du « romantisme noir ».

Exposition du samedi 1er au dimanche 2 décembre 2018

Vernissage le vendredi 30 novembre à 18h30

Lieu : Centre Culturel Paul André Lequimme, Place Blondeau, Haubourdin (59)

bandeau-post-web

Hippies 69 project

«Summer of Love», été 1967.
Des centaines de milliers de jeunes convergent vers San-Francisco, foyer de la contre-culture hippie, mouvement porté par l’album Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band des Beatles et ses influences psychédéliques.

Reportages photographiques en noir et blanc ou en Kodachrome, les images de 1967 reflètent le patchwork culturel et visuel de cette époque culturelle foisonnante et révolutionnaire.

Eté 2017, voyage dans le temps pour huit jeunes femmes, au travers son de la musique du groupe The Mamas & The Papas et des paroles de la chanson «San Francisco».

Inspirées par la musique, elles s’approprient le slogan « Power Flower», se plongent dans les tenues vestimentaires de leur mère, voire de leurs grand-mères et revisitent avec le photographe deux lieux emblématiques, forêt et rivière, pour ce projet photographique patchwork, entre noir et blanc et couleurs.

Avec les élèves de l’école Joe’s Art Concept de Lens, ce sont les symboles qui sont à l’honneur, revisités dans une mise en scène associant makeup et mise en scène numérique psychédélique dans des portraits en stop-motion.

Dark Land Project

Le projet « Dark Land » est une incursion dans les textes appartenant au courant littéraire du Romantisme noir, depuis ses débuts du XIXème siècle jusqu’à nos jours, dans ses différentes évolutions et courants.

D’autres textes ont été retenus, en collaboration avec chacune des collaboratrices, modèles, en contre-point au courant romantique noir, ils partagent la même mélancolie, une certaine noirceur, associés à l’humour et une réelle sensualité.

Chaque série photographique est mise en scène avec en écho des extraits de textes et de poèmes d’Anna de Noailles, de Victor Hugo, de Marilyn Manson, d’Eluard, de Charles Baudelaire, de Jacques Prévert, de Paul Verlaine, de Paul Valéry.

Télécharger le dossier de presse

Articles similaires