This post is also available in: English (Anglais)

"L'Eglise et les quais de l'Anille", 1980, Saint-Calais
"L'Eglise et les quais de l'Anille", 1980, Saint-Calais - Epreuve argentique, 1980 - Eric Dubois-Geoffroy

Eric Dubois est né dans le Pays du Perche Sarthois entre Vendômois, bords de Loir et Maine, en 1963.

Il découvre la photographie dès l’âge de 11 ans quand son père, passionné de photographie, lui offre un Lubitel en format 6 X 6, un appareil formidablement robuste.

Son père l’initie au tirage sur papier dans le laboratoire installé au sous-sol de la maison familiale. Puis lycéen, il réalise ses premières séries photographiques en parcourant les cités du Mans sud, à la rencontre de ses habitants originaires de Turquie, du Maghreb, de la Sarthe. De cette première expérience date sa passion pour le portrait. Le noir et blanc devient l’espace visuel de prédilection de son expression photographique.

Son père lui fait partager sa passion pour l’art. Des innombrables visites de musée en France et en Italie, date sa passion pour Piero della Francesca, Raphaël, l’impressionnisme, le surréalisme.

Tout en suivant un cursus universitaire en histoire de l’art puis en histoire contemporaine jusqu’au doctorat, il développe ses compétences dans le domaine de l’expression photographique. Il réalise deux premières expositions au début des années 80 au Mans, dans le cadre du festival du livre « Les 24 heures du Livre ».

Professeur d’histoire, de 1987 à 1995, en collège puis à l’université du Maine au Mans, sa pratique photographique se restreint à une forme documentaire, à but pédagogique, et à l’animation de clubs photo en collèges ou lycée.

"Château de courtanvaux", Sarthe, 1982 - Eric Dubois-Geoffroy
"Château de courtanvaux", Sarthe, 1982 - Eric Dubois-Geoffroy

Le Mans et paysage sarthois, 1980-1983

Il participe à la création d’une startup dans le domaine du multimédia numérique au milieu des années 90 en Bretagne. Il se forme à la photo de studio, à la photographie publicitaire, aux premières formes d’expressions artistiques dans le domaine du numérique sur cédérom. Il expérimente plusieurs projets d’expression numérique interactive et artistique mettant en scène la photographie, dans des collages et animations numériques, associant textes littéraires interprétés par des comédiens et musiques originales.

Il fait la rencontre d’Eric Trochu alias Ert, musicien, brillant compositeur, chanteur, danseur… et photographe et de Pascal Lamour, acteur incontournable de la mouvance celtique et de la musique bretonne, électro-shaman.

Pour les besoins des créations photographiques numériques multimédia qu’il dirige, il est formé à la direction d’acteurs et de modèles, grâce aux conseils de l’extraordinaire Monique Stalens, comédienne et directrice de troupe, amie et ancienne collègue enseignante de son père depuis les années 70.

Après une parenthèse de 5 ans dédiée aux technologies du Web et à l’enseignement de la photographie et des technologies multimédia, il retrouve le chemin de l’expression photographique en 2006, pour ne plus la quitter. Il remporte le premier prix du marathon photographique numérique de la ville de Rennes, associée au groupe de presse Ouest-France et à la FNAC, dont le président du jury est le photographe Klavdij Sluban.

Fraichement arrivé dans le Nord, il remporte en 2008 avec sa compagne, passionnée de photographie, le 2ème prix du concours photographique nature de la ville de Lille, avant de devenir responsable du Photo Club Léo Lagrange d’Armentières en 2014.

De 2007 à 2015, son expérience dans la création d’œuvres numériques multimédia, acquise dans les années 90, lui permet de gérer plusieurs grands projets d’éditions numériques au sein du Groupe Jouve, auprès des éditeurs français et européens. Il développe plusieurs concepts de livres multimédias augmentés pour les éditions Nathan et Hachette.

Depuis 2016, il poursuit son aventure photographique en tant que formateur dans le domaine de l’image numérique et artiste photographe.

Il intègre l’équipe web magazine OPENEYE en mai 2018, en charge du suivi des galeries. Il créé pour le magazine une web TV sur Youtube et réalise en 2019 plus de 90 interviews de photographes et galeristes, à Lille ArtUp, à Metz « Photographie mon amour », à Arles, à Photo Doc, Paris Photo, Fotofever. Depuis septembre 2019, il est vice-président de l’association OPENEYE.

Il est récompensé en 2014 par un second prix régional d’auteur pour sa série photographique « Gadzarts, the Chop’ss, Ecole des Arts et Métiers », puis en 2018, par un premier prix régional (Nord) pour son court métrage photographique audiovisuel « Poème à Lou ».

De 2014 à 2019, il participe à plusieurs expositions collectives sur Lille et sa région.

Il réalise en 2018 et 2019 deux expositions solo.

En décembre 2018, à Haubourdin, près de Lille, il expose ses séries photographiques « Power Flower », découverte par des jeunes femmes de 2018 de la période Hippies des années 60 et « Mélancolie », projet mettant en scène des poèmes et textes du romantisme noir.

En avril 2019, il est l’invité du Musée de la Vie Rurale de Steenwerck pour y exposer, pendant 1 mois, différentes séries et courts métrages photographiques, dont « Tess d’Uberville », « True Friends », « Variations chapelières ».

Il travaille actuellement à la réalisation de trois projets photographiques dont les publications sont programmées pour 2020  : « La jeune fille au corset », réalisé en collaboration avec Joséphine Declerck, jeune adolescente dont il suit la métamorphose avant et après une chirurgie de scoliose ; « Une femme, un parfum », série où les femmes se racontent en trois notes photographiques ; « Digressions autour du rouge », série réalisée en collaboration avec une trentaine de femmes autour de la couleur rouge et de ses différentes interprétations et transgressions féminines.

A propos de photographie

« La photographie, avant d’être une image (…) est une forme de participation empathique au monde. Le photographe accompagne le monde bien plus qu’il ne le fige. » Le mystère de la chambre claire : Photographie et inconscient, Serge Tisseron.

« Quelle est ma photo préférée ? Une que je prendrais demain » – Imogen Cunningham

« Un portrait n’est pas un fait mais une opinion, une occasion plutôt qu’une vérité » Richard Avedon

"Enfant à la pelle, cité Jean Bart, Le Mans, 1980 - Eric Duboi
"Enfant à la pelle, cité Jean Bart, Le Mans, 1980 - Eric Dubois-Geoffroy
"Young men", Les Glonnières, Le Mans, 1980 -  Eric Dubois-Geoff
"Young men", Les Glonnières, Le Mans, 1980 - Eric Dubois-Geoffroy

« Si un jour passe sans que je n’aie fait quelque chose lié à la photographie, c’est comme si j’avais oublié quelque chose d’essentiel à mon existence, comme si j’avais oublié de me réveiller. » Richard Avedon